google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
7517911750220366850.gif
Rechercher

EXPERIENCES (Part I) // Komo Sarcani & Ollie Twist


« EXPERIENCES » disponible sur toutes les plateformes ici: https://smarturl.it/KOMOSARCANIEXPERIENC


Congolais d’origine, Komo Sarcani débute dans l’univers du Hip Hop au début des années 90. C’est en écoutant pour la première fois la compilation « Rap Attitude » que sa passion pour le Rap se révèle. A Pointe-Noire il forme « Logicik » en 1995 avec ses acolytes Jim Carpena et Oli Zerone. Il fera ensuite la rencontre de Dr. Mfuma Strong, qui marquera à jamais ses débuts dans la musique. Cependant, la guerre civile que connait la République du Congo l’amène à partir en France en l’an 2000 et à poser ses valises à Villetaneuse. C’est donc en Ile-de-France qu’il peaufine son écriture et son style. Il y fait la rencontre en 2002 de L’Armée X avec qui il se produit sur les scènes de banlieues parisiennes. Mais c’est en 2004 que Komo Sarcani se lance officiellement en solo, sortant sa première mixtape Marchands de fables . Cet album-concept tient sa richesse d’un mélange de talents variés issus de l’étranger, à l’image de notre société métissée. La musicalité n’est pas en reste : les courants jazz, soul, funk et électro détonnent sur fond de beats Hip Hop marqués.


Le discours de Komo prône le mélange des cultures et l’échange des pensées, sur fond d’influences musicales empreintes de diversité avec des artistes comme Nas, Slum Village, Little Brother, Guts, les Bantus de la capitale ou encore Boris Vian. Féru du son de Detroit et plus généralement de la culture Rap américaine, il se considère comme un véritable « D-Boy ». Dans ses albums, on retrouve aisément la marque de fabrique de son label Tomawack par la présence de nombreux artistes américains underground (Mc et Beatmakers), tels que Phat Kat, Guilty Simpson, Illa J, Franck Nitty, Orbitron, Mic Supreme, mais aussi Black Milk, Black Bethoven et bien d’autres. Komo Sarcani aime s’exporter : il est l’un des rares rappeurs underground français à faire des tournées à l’étranger en total indépendant, avec à son compteur plusieurs tournées en Europe et une tournée en Afrique.

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page