google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
Rechercher

Izo - Conscience | Bantunani


Il suffit de quelques notes pour comprendre que rien n'a été laissé au hasard dans l'élaboration de cet album tant attendu, de l'esthétique afrofuturiste des visuels à l'orchestration percussive: Cosmogony répond à un ordre bien précis où chaque chanson prend sa place dans une constellation de 15 titres. Ce voyage immersif dans l’afrofunk est une source d’énergie, un message d’espoir, une lueur dans le crépuscule du monde.


Bantunani évoque volontiers Rimbaud pour décrire sa démarche artistique. Avec l'album Cosmogony,il partage cette même soif de savoir essentiel,une envie de tout découvrir et de tout mêler, le désir d'embrasser le monde dans ses seuls bras ouverts. C'est bien ce que nous dit aussi le style Bantunani depuis 15 ans, sa musique est toujours un voyage composé de mille rencontres. Cosmogony s'écoute comme un roman qui puise ses sources dans la culture populaire :Jessie Jackson,Fréhel,Saint Exupéry,un échange profond, un moment de réflexion autour d’une musique toujours plus affranchie et envoûtante. Oui, Cosmogony transpire la liberté et la maturité d’un artiste qui maintes fois a su repousser les limites en se nourrissant de riches collaborations. En cela,Cosmogony est une œuvre symboliste,un kaléidoscope de particules élémentaires,un ordre invisible liant les êtres au-delà du monde matériel. Au centre,le groove, ce battement de cœur qui rappelle le pouvoir de la musique. Un clin d'œil à une certaine culture française Cet album est aussi un clin d'œil au patrimoine culturel français,rendant d'abord hommage à l'inoubliable oubliée Fréhel, star de la chanson réaliste dans Pigalle Swing avec le sample du titre "Où sont tous mes amants".Cette ambiance parisienne se retrouve d'ailleurs dans La Parisienne ,version francaise de Tango Lady,entièrement chantée en français. Little Prince,libre adaptation du roman de Saint Exupéry traduit en Tshiluba Kana ka Mfumu et enfin Francofolie, qui porte un regard mi- affectueux ,mi-critique sur la Francophonie. Au cœur des chansons, la Cosmogonie par le texte Les deux titres Next Generation et The Reality livrent un premier aperçu du prochain opus qui devrait contenir 15 compositions originales.Fidèle à sa matrice d’une musique dansante et pensante, Bantunani ne concède rien au groove ni à la plume, on baigne dans une atmosphère moderne entre électro-disco et beat WestCoast avec quelques relances trap. Les influences comme les sons des collaborations se font entendre, les productions sont dansantes et prenantes grâce à des mélodies portées par la voix d’un Bantunani qui ose enfin défier les omniprésentes basses et autres percussions qui nous rappellent que la fusion bantu est aussi africaine.



bottom of page