google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
7517911750220366850.gif
Rechercher

Les Effets Surprenants du Cannabis Récréatif : Un Bouclier contre le Déclin Cognitif ?


fleur de cannabis

Une étude récente menée par l’équipe de recherche de l’Université médicale d’Upstate a révélé un lien intrigant entre la consommation récréative de cannabis et la réduction du risque de déclin cognitif. Dirigée par Zhi Chen, étudiant en MPH, et le Professeur Roger Wong, PhD, MPH, MSW, cette étude a scruté les données de plus de 4 700 adultes américains âgés de 45 ans et plus, mettant en lumière les potentiels bienfaits cognitifs de l’usage de cannabis à des fins non médicales.


Les résultats ont révélé une diminution significative de 96 % de la probabilité de déclin cognitif subjectif (SCD) chez les utilisateurs récréatifs de cannabis par rapport aux non-utilisateurs. Le SCD, un état préoccupant lié à un risque accru de démence, représente une menace sans remède défini.


L’étude a également observé des associations entre l'usage de cannabis médical ou mixte (médical et récréatif) et une diminution du SCD, bien que ces corrélations ne fussent pas statistiquement significatives. Il est surprenant de noter que ni la fréquence ni le mode de consommation de cannabis n’ont semblé influencer le SCD selon cette étude.


Le Professeur Wong a souligné l'importance de mener des études longitudinales supplémentaires pour appréhender les impacts à long terme de l’usage non médical de cannabis sur la cognition. Il a mis en avant la nécessité de déterminer si la consommation récréative de cannabis améliore la cognition ou si les individus avec de meilleures fonctions cognitives sont plus enclins à utiliser le cannabis récréatif.

Cette étude se distingue par son attention portée aux adultes d’âge moyen et plus âgés, une cohorte souvent omise dans la recherche sur le cannabis. De plus, elle a pris en compte divers aspects de la consommation de cannabis, notamment le type (médical vs récréatif), la fréquence et la méthode (fumer, vaporiser, ingérer ou dabber).

Malgré ces résultats encourageants, l'étude reconnaît certaines limites, telles que l’incapacité à tenir compte des réglementations spécifiques à chaque État sur le cannabis et les biais potentiels de sélection dans la population étudiée.


Les conclusions de l’étude suggèrent que les effets protecteurs du cannabis contre le déclin cognitif pourraient être attribués aux composés présents dans le cannabis récréatif, souvent utilisé pour atténuer le stress et améliorer le sommeil. Le stress chronique et le sommeil de mauvaise qualité sont des facteurs de risque connus de démence, impliquant ainsi que les bienfaits du cannabis dans la réduction du SCD pourraient découler de sa capacité à traiter ces problèmes sous-jacents.


Alors que le cannabis médical contient des concentrations plus élevées de CBD et des niveaux plus bas de THC, le cannabis récréatif pourrait offrir des avantages uniques en raison de sa teneur en THC. Cette observation remet en question la croyance selon laquelle le CBD seul est responsable des bienfaits cognitifs associés au cannabis.


Pour conclure, cette étude met en lumière le rôle potentiel du cannabis récréatif dans la protection contre le déclin cognitif chez les adultes plus âgés. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour élucider les mécanismes sous-jacents à cette association et pour adresser les limitations existantes. Elle représente une avancée significative dans la compréhension de la relation complexe entre l'usage du cannabis et la santé cognitive, ouvrant la voie à de futures investigations dans ce domaine en évolution.


Source : L’ étude complète est publiée dans la revue Current Alzheimer Research.

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page