google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
7517911750220366850.gif
Rechercher

Lexa Large - Poussières de mémoire


Nouvel EP "SURSIS" disponible partout : https://ditto.fm/sursis


Si le rap était un genre cinématographique, alors celui de Lexa Large serait peut-être une comédie de Woody Allen. Son écriture sensible et ses textes évocateurs sont autant de petits courts-métrages qui racontent nos travers avec humour et bienveillance.


Après avoir exploré son quotidien de jeune trentenaire, confronté à de nouvelles responsabilités sociales et familiales, Lexa Large prend aujourd'hui de la hauteur. Avec "Sursis", son nouvel EP, le rappeur lillois cultive son côté ‘boy next door'. Neufs titres, truffés de trouvailles sonores percutantes, qui nous racontent les aléas de notre époque avec autodérision. Neuf titres qui parlent à chacun tant il est vrai que dans la vie, on rencontre bien plus de Lexa Large que de Booba.


La genèse de ce nouvel opus est une histoire de collaborations surprenantes et heureuses. Les fidèles partenaires, comme le jeune producteur électro Adam Carpels, ont été rejoints par de nouveaux contributeurs : les sons de Seth XVI, les featurings avec Thérèse et James IzCray, la réalisation de Philippe Paradis. Ce dernier, plus connu pour ses collaborations en chanson française, a sublimé le flow de Lexa Large en lui apportant l’identité sonore dont il avait besoin.


Conçu avant, pendant et après les grands bouleversements pandémiques de l’année 2020, « Sursis » semble siffler la mi-temps du rap game. Lexa Large s'empare des sujets de sa génération : la nostalgie du temps qui passe (Poussières de mémoire) et le bilan d'une vie en couple (Sursis), les « dates » ratés (Next), les amis qui s’éloignent (Le témoin du marié) … Si « Sursis » était un remake, il serait un peu « Mes amis, mes amours, mes emmerdes » version 2.0. Une comparaison qui n’est pas incongrue tant son écriture se nourrit des grands noms de la chanson d’hier (Brel pour n’en citer qu’un) et d’aujourd’hui. Avec ce disque, Lexa Large nous offre un memento mori doux-amer et nous invite à regarder le monde avec nos yeux d’enfants. Devenus grands.

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page