MACKA B - REGGAE JAM FESTIVAL (2018)



Le Reggae Jam Festival 2018 a fêté ses 25 ans de reggae jam !

En l’honneur de cette année spéciale, qui a été caniculaire, la petite ville de Bersenbrück avait encore une fois fusionné avec la communauté internationale pour un week-end sous le signe du Reggae, du Dub et de la Dancehall music.

Les vitrines sont ornées des couleurs rasta : rouge-or-et-vert, les commerces jouent le jeu comme les pharmacies qui encouragent les bouchons d'oreille, les répulsifs anti-moustiques et les préservatifs. La ville c’était préparée pour les jours de Reggae Jam !

Sur place, il y a beaucoup d’artistes, et le public y est déchaîné et joyeux. Les stands de nourritures sont attractifs et accessibles. Tout est conçu et organisé pour très bien y vivre !


Macka B en live sur la scène principale c’était super. Ce showman à l’image d’un professeur aime profondément partager ses idées et ses connaissances. Macka B c’est vraiment l’authenticité incarnée du partage.

Le point de vue de ce grand monsieur sur la vie est simple & crédible, il est d’ailleurs connu pour son engagement sur la nutrition comme avec le célèbre titre « Cucumba » qui a été accueilli avec mouvement et bonne humeur auprès des festivaliers - un festivalier a même apporté un concombre qu’il a brandit !

L’atmosphère est saturée de vibrations positives. Macka B a aussi notamment chanté les morceaux « Sex Machine », « Medical Marihuana Card » ou encore « Never Played A 45 ». Un show live complet réussit que nous vous laissons découvrir en vidéo !

Show Live Complet - Macka B - Reggae Jam #25


Cette vidéo top est de Soundbwoys !

Suivez-le > facebook.com/SoundbwoyTV/

MACKA B

Macka B de son vrai nom Christopher MacFarlane doit le début de sa carrière dans la musique à une faillite industrielle. Celle de l’usine dans laquelle il aurait du commencer à travailler, juste après l’obtention d’un diplôme en mécanique. Un coup du « destin » qui le pousse irrémédiablement dans la musique, une passion qui le consume très tôt.

Macka B, naît à Wolverhampton, pas loin de Birmingham à tout du jamaïcain mais c’est un anglais. Tout jeune, il est charmé par le sound system de Lord Bailey et ce qui en découle. Il s’exerce chez lui et ses esquisses d’inspiration proviennent de big star tel que U Roy, I Roy, Big Youth et autres DJ plutôt accès roots.

Deuxième coup de pousse : le père d'un ami leur confie son matériel audio. Les deux jeunes font naître l’Exodus Sound. D'abord trop introverti pour performer au micro, Macka B fini par ce décider et se laisse porter par cette tentation. Les réactions positives sont unanimes. Macka B continue alors sur la voix du chant, portée par les encourages et les réactions approbatrices du public. C'est à cette même période de sa vie qu'il embrasse la foi rasta.

En 1982, il réalise un voyage en Jamaïque qui l'inspire au plus haut point. Il se met ainsi à écrire ses textes, plus propre et plus engagé politiquement. C’est en 1983, qu’il gagne le tremplin d'artistes Rising Star Night Club et est membres du groupe Pre Wax, avec qui il fait de nombreuses apparitions, dont une émission de télé.

Une plage de visibilité qui lui donne l’opportunité d'être reconnu par Derek Nelson, l’un des producteurs de la chaîne BBC2. Derek Nelson lui propose de faire une belle performance sur scène lors d'un concert à Birmingham... Après une nouveau show réussi, Macka B remporte sa place. L’artiste gagne encore un peu plus en s’assurance en participant à des émissions.

Macka B a déjà plusieurs singles à son actif comme Bible Readers pour le label Fashion Records, et c'est encore une fois via à une participation à une émission de télé que l’artiste voit sa carrière être propulsée en faisant la connaissance de Mad Professor et de son label Ariwa. Le 1er album, "Signs of Times", sort en 1986 et c’est énorme réussite. Macka B propage son style, son timbre de voix, et ses lyrics ; les 2 années suivantes d’autres productions musicales verrons le jour et seront chaudement accueillis par les publics.

Retour aux sources de la puissance de son aspiration avec un deuxième voyage en Jamaïque. Il enregistre d’ailleurs pour le producteur Black Scorpio Love It in Jamaica et Slow Down Driver. Lorsqu’il revient en Angleterre, Macka B poursuit ses ententes avec le grand Mad Professor.

L’alliance des deux talentueux artistes générera pas moins de 15 albums. A noté, les 2 lives, Roots Ragga & Roots Ragga vol.2, qui marque les capacités de showman du DJ. Les succès de Macka B s’enchaînent et les récompenses qui vont avec. De 1991 à 1992, il s’impose avec le titre de Meilleur DJ Reggae. En 2005, Macka B se détache de Mad Professor et sort l’excellent "Word Sound & Power".


SUIVEZ-NOUS > facebook.com/PullUpMAG/

SUIVEZ MACKA B > facebook.com/OfficialMackaB/

#mackab #reggaejamfestival #2018 #live

Abonnez-vous à notre site

2011/2019 Pull-Up MAG, All rights reserved.