MILEY CYRUS & FLOURGON - AFFAIRE CLASSÉE !

En mars 2018, Flourgon accusait de plagiat (violation de droits d’auteur) la pop star Miley Cyrus et son label RCA Records et naturellement déposait plainte devant le Tribunal Fédéral de New-York. Le dj assurait alors que la chanteuse aurait volé une partie des paroles de son morceau intitulé « We Run Things » (qui avait été produit en 1988).


Les lyrics volés aurez été utilisés dans la chanson « We Can't Stop » qui date de 2013 et qui est l'une des plus grosses réussites de l'artiste américaine. Elle y chantait « We run things, things dont' run we », des paroles que Flourgon déclarait comme siennes, rappelant qu'il s'agissait de patois jamaïcain et que cette formulation n'est grammaticalement pas correcte en anglais conventionnel.


Flourgon réclamait 300 millions de dollars à la pop star, insistant sur le fait que chanson en question avait été vue pas moins de 800 millions de fois sur Youtube et que la carrière de Miley Cyrus dépendrait largement de ce succès.


Nous avons eu l’information, il y a peu, l'affaire se clôture par une issue amiable entre les parties. On ne sait pas encore combien Miley Cyrus a versé à Flourgon au titre d'indemnité grâce à leur arrangement amiable, mais l’affaire est bien terminée !

A bientôt sur les routes !


SUIVEZ-NOUS > facebook.com/PullUpMAG/


#mileycyrus #flourgon #litige #affaire #music #wecantstop #werunthings #popstar #newyork #patois #dj #chanteuse #youtube #lyrics #vol

Abonnez-vous à notre site

2011/2021 Association Art & Culture, All rights reserved.