google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
11752894879844641107.gif
Rechercher

Monsieur A - Di Meco (feat. Canone)


Monsieur A c’est Arnold Pellegrini. Auteur-Compositeur-Interprète atypique tant par sa voix que sa personnalité, un de ces hommes qui ne laissent pas indifférents. Issu d’une famille italienne de musiciens, enfant de la balle s’il en est, ce beau parleur s’inscrit dans la lignée des artistes américains de par sa pluridisciplinarité. C’est dans la diversité que cet amoureux des arts et des lettres s’épanouit et c’est avec délice qu’il s’amuse et se complaît à brouiller les pistes. Formé au chant de Jazz/Variété, fils d’un trompettiste de Rhythm’n blues, Arnold aime se muer et mettre son amplitude vocale (4 octaves) au service de tous les genres musicaux. Si sa voix est étonnante, il considère que ses oreilles, en quête d’absolu, sont ses meilleures alliées. Une acuité peu commune qui lui permet d’arranger tous les styles de musique, sans lire ni écrire une seule note. Véritable spécialiste de la polyphonie, les harmonies vocales font partie intégrante de son processus de composition. Il débute la scène à 14 ans et pendant plus de 20 ans sillonne les routes de France et d’Europe, de spectacles en concerts. Parallèlement il part à la découverte du monde, souvent seul, le cœur et l’esprit légers et ouverts. Dans son ADN le gène du voyageur tient une place essentielle, il ne se sent bien qu’en mouvement et vraiment chez lui que lorsqu’il pose sa valise, toujours parfaitement rangée, dans une chambre d’hôtel (luxueuse de préférence). Si la musique a toujours été son unique compagne, la “Femme” est indéniablement sa grande passion, ou plutôt une certaine idée de la femme : La femme libre, féminine, curieuse, espiègle, passionnée et qui, forcément, aime les hommes qui lui ressemblent. Arnold revendique un mode de vie quelque peu désuet, une liberté de pensée singulière, un monde où galanterie et élégance s’érigent comme art de vivre. C’est avec ces convictions enracinés et ses principes surannés que le dandy urbain se confronte au 21ème siècle. En 2016 il devient Monsieur A dans un album épuré (Démodé) où ses interprétations se retrouvent au service de ses textes, un album poétique qu’il juge aujourd’hui imparfait mais pour lequel il conserve une infinie tendresse. En 2021 arrive donc ce second opus “Mâle Alpha” dans lequel la musique revient au centre du projet et dévoile, avec ironie et tendresse, une palette étendue de masculinité. Lettre ouverte à celles qui veulent bien le lire, cet album est avant tout l’album d’un musicien qui livre enfin sa pleine mesure.

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page