google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
7517911750220366850.gif
Rechercher

News : Buju Banton Foundation


La star du Dancehall/Reggae, Buju Banton, s'est attaquée au Autorité des organismes de bienfaisance en Jamaïque après que celle-ci ait refusé la demande d'enregistrement de la Fondation Buju Banton en raison de la condamnation antérieure du chanteur aux États-Unis.









Dans un Post Instagram aujourd'hui, Buju Banton, dont le vrai nom est Mark Myrie, a partagé un extrait de la lettre de refus qui lui a été envoyée par l'Autorité. Le chanteur s'est déchaîné, écrivant dans la légende : "Je suis bien plus honnête que tous ces imbéciles réunis ????".



Il a également souligné l'importance de l'aide apportée par ces "suckseities" aux jeunes Jamaïcains du ghetto.


Sous l'égide du Département des coopératives et des sociétés amies (DCFS), l'Autorité des organisations caritatives approuve et réglemente la création d'organisations caritatives et de sociétés amies sur l'île, conformément à la loi sur les organisations caritatives de 2013.


En expliquant les motifs de refus de la demande de Banton, l'Autorité a cité la section 5 (a) de la loi qui précise comme premier objectif de "maintenir, protéger et renforcer la confiance du public dans les organisations caritatives en Jamaïque".


Elle a également noté que "l'octroi d'un certificat d'enregistrement à la Fondation sera contraire à la [loi] en raison du fait que le public sait que M. Mark Anthony Myrie a été condamné en 2011 pour les infractions [suivantes]", qu'elle a énumérées. M. Banton a été condamné pour possession illégale d'une arme à feu et pour conspiration de possession de cocaïne avec intention de la distribuer en 2011.



Il a été libéré d'une prison américaine en décembre 2018, après avoir purgé sept ans d'une peine de dix ans. Un juge avait rejeté l'accusation de port d'arme et réduit sa peine de deux ans, car Banton n'a jamais été retrouvé avec une arme.


L'Autorité a également cité la section 18 (a) et (b) de la loi, qui exige que tous les membres du conseil d'administration soient "une personne apte et appropriée" qui, que ce soit en Jamaïque ou ailleurs, "n'a pas été condamnée pour un délit impliquant la malhonnêteté" et "qui, de l'avis de l'Autorité, est une personne de bonne probité, et est capable de faire preuve de compétence, de diligence et de bon jugement dans l'exercice de ses responsabilités en relation avec une organisation caritative".


La Fondation Buju Banton a été dévoilée pour la première fois en janvier 2019 lorsque l'artiste a partagé sa déclaration de mission sur Instagram.


"Né dans une pauvreté abjecte, je sais ce que c'est pour un enfant de se passer des produits de première nécessité. Je sais aussi ce que c'est que d'être un jeune avec de grands rêves et beaucoup de détermination. Malheureusement, il est découragé et incapable de réaliser son destin, faute d'un coup de pouce. Ce n'est pas un chemin facile, mes enfants", a écrit Banton dans un post.



"Cependant, Jah m'a béni. Je me suis donné pour mission, par le biais de la Fondation Buju Banton, d'aider, en donnant de la lumière aux jeunes qui vivent dans l'obscurité de la pauvreté... En leur fournissant de la nourriture, des vêtements, des soins de santé et une éducation. En leur fournissant de la nourriture, des vêtements, des soins de santé et une éducation, afin qu'ils aient eux aussi des chances égales de réussir".


La Fondation s'est immédiatement mise au travail, apparemment sans l'approbation de l'Autorité, et a depuis lors fait don de livres, de fournitures, de chaussures et d'équipements sportifs à divers foyers pour enfants en Jamaïque. La Fondation a également animé des ateliers visant à donner aux jeunes les moyens de croire en leur capacité à réussir.


Rosemary Duncan, directrice de la Fondation Buju Banton, a déclaré à Loop News l'année dernière que "la fondation s'est engagée à faire en sorte que les garçons à risque, dans toute la Jamaïque, deviennent des contributeurs significatifs à la société et a donc prévu beaucoup de grands travaux pour mener à bien cette mission".


En août 2020, ils ont créé une bourse en l'honneur de la mère de Banton, Murdine Clarke. Cette bourse, appelée "Murdine Clarke Scholarship", a été créée dans son alma mater Denham Town High School et le premier bénéficiaire était un garçon de quinze ans.


En novembre 2020, avec l'aide du rappeur américain Kanye West après sa visite sur l'île en septembre, la Fondation a fait don d'ordinateurs au Sunbeam Boys' Home et au Mount Olivet Boys' Home.


Plus tard en novembre, après avoir remporté le concours de chant du Festival de la Jamaïque 2020 en juillet, Banton a également fait don du prix de 3 millions de dollars jamaïcains en espèces pour la construction d'un projet de poules pondeuses et d'œufs au Sunbeam Home.




L'album studio de Buju Banton, Before The Dawn, a remporté le Grammy du meilleur album reggae en 2011. Son dernier album, Upside Down 2020, lui a valu une sixième nomination aux Grammy Awards 2021, qui devraient être annoncés en mars.







0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page