NEWS : INTERVIEW LMK - IRIE ITES


Notre partenaire coup de cœur : Irie Ites, nous a donné l’occasion de réaliser une interview écrite de la chanteuse française LMK.

L’équipe du Pull-Up MAG avait déjà interviewé cette artiste à Grenoble dans la salle populaire du campus : Eve, pour l’occasion de son concert là-bas et de son album Musical Garden, dont le Pull-Up MAG est le partenaire.

Aujourd’hui, c’est à une toute nouvelle LMK qui nous a parlé. L’artiste semble plus mature mais toujours rafraîchissante, sa réflexion est plus poussée et sa motivation encore plus vivace !

De quoi avoir envie d’écouter ses prochaines productions musicales et se renseigner sur l’artiste !

Prochainement vous retrouverez plus de news de LMK sur notre webzine indépendant.

Ci-dessous l’interview écrite de la jeune chanteuse - bonne lecture :

Tu as sorti récemment un nouvel album, ton second.

1. Qu’a-t-il de différent, musicalement, du 1er album « Musical Garden » (dont nous étions partenaires d’ailleurs) et ce nouvel opus ?

LMK : Il y a plusieurs différences avec Musical Garden, la première est que Highlights a été produit par un seul et même producteur : Digital Cut, à l'inverse de mon précédent album qui avait été produit par plusieurs beat maker. Il n’y a donc qu'une seule entité sonore, malgré sa diversité musicale.

La deuxième différence, qui est assez flagrante. C’est le style musical qui est beaucoup plus pop que l'ancien qui était plutôt orienté bass music.

Cet album s’intitule « HighLights » et est sorti le 6 octobre dernier.

2. Pourquoi le choix de ce titre ? Que signifie-t-il pour toi ?

LMK : Highlights à plusieurs significations, en anglais, dont la "mise en lumière" et les "moments phares". J'ai donc choisit d'appeler ce nouvel album « Highlights » car les textes parlent beaucoup de ma vie et de moments importants que j'ai vécu, qu'ils soient positifs ou négatifs. Le côté « mise en lumière » me parle aussi, car c'est ce que je souhaite à l'album, d'être mis en lumière et ainsi me permettre de le défendre à travers le monde.

3. Qu’elle est la structure qui diffuse ce projet ? Qu’elle place a cette dernière dans ce projet d’album ? Peux-tu nous parler un peu d’elle ?

LMK : La diffusion est un travail d'équipe entre 4 structures : il y a Digitalcut qui a géré toute la direction artistique et mis la plus grosse partie du budget de l'album; mais aussi GCL Prod, ma structure de base, qui est en co-production avec Digitalcut. Ils ont financé une plus petite partie du budget mais ont géré toute la logistique autour du projet avec la mise en relation et le suivi des différents partenaires.

Dybiz Music a géré tout l'accompagnement du produit fini, à la distribution digital et physique avec Baco records et, bien sûr, Musical Impact qui a géré toute la communication et qui a mis en relation la presse autour de ce projet. Je pense que c'est vraiment tous ces éléments réunis qui ont permis de diffuser le projet.

4. Comment c’est organisé le travail pour réaliser ce nouvel opus ? Quel était le/les rôle(s) de chacun(e) ?

LMK : La réalisation de l'opus à tout d'abord commencé par des propositions de riddims de la part de Digitalcut. Au fur et à mesure que je choisissais les prods, je commençais à travailler les mélodies et l'écriture en collaboration avec mon manager. De là, se sont faites les prises de voix au studio de Digitalcut jusqu'à ce que tout le monde soit satisfait du résultat; ils ont par la suite tout mixé et envoyer en master à la Villa Mastering. Pendant tout ce temps, nous avons élaboré la pochette avec des photos de Franck Blanquin et notre info-graphiste.

On te qualifie beaucoup d’artiste au style musical moderne / urbain.

5. Qu’est-ce que ces termes veulent dire pour toi ? Comment te définis-tu musicalement ?

LMK : Pour moi le « style urbain » est une musique inspirée par les genres : hip hop, reggae ou dancehall. Je me reconnais, donc, très bien dans ce terme car mes influences sont principalement comme ces derniers. Je ne saurais pas vraiment comment définir ma musique mais urbaine et moderne, ça me va !

Sur cette dernière production musicale tu es en feat. avec un artiste que nous aimons aussi beaucoup : Skarra Mucci.

6. Pourquoi avoir voulu cet artiste en particulier pour chanter sur « Crazy and Alive » et comment s’est passé cette collaboration ? Peux-tu nous expliquer un peu ?

LMK : « Crazy & Alive » est un morceau dancehall plutôt ”club” avec comme thème la fête. Nous avions envie d'une grosse voix jamaïcaine sur ce titre et Skarra correspondait parfaitement à la track. J'ai beaucoup croisé Skarra sur la route et nous avons souvent passé des soirées ensemble, donc, il me paraissait logique de l'inviter sur ce morceau.

7. Quelle est la collaboration qui t’a le plus apporté sur cet album ? Pourquoi ?

LMK : Je pense que la collaboration qui m'a le plus apporté sur cet album est le morceau avec Taïro pour la simple est bonne raison qu'il a mis le pied à l'étrier pour que j’écrive en français, chose que je n'avais pas faite auparavant.

Pour en venir un peu au fond. Ton album semble parler de moments de vie.

8. Quel sentiment t’inspire le plus dans ta musique (joie, stress, plénitude ou autres) ? Et comment procèdes tu pour l’écriture de tes lyrics ?

LMK : Toutes sortes de sentiments peuvent m'inspirer dans ma musique, aussi bien la peine que la joie. Temps qu'il y a une émotion, il y a de l'inspiration !

9. Quelle est ta philosophie de vie (et tes valeurs immuables) ?

LMK : Ma philosophie de vie est de croire en mes rêves. Pour cela, je m'efforce de toujours donner le meilleur de moi-même et de travailler dur pour atteindre mes objectifs. Je suis aussi quelqu'un de très fidèle, en amour comme dans le milieu de la musique !

10. Est-ce que tu vis de ta musique ?

- Si oui depuis combien de temps et par quelles étapes es tu passé pour y arriver ? Y a t’il eu des « galères », des concessions, des belles rencontres ? Dit nous tout. ;)

- Si non, pour quelle raison selon toi ? Qu’est-ce qui bloque l’autonomie financière en tant qu’artistes dans ce milieu ?

LMK : j'essaye de vivre de ma musique mais ce n'est pas tous les jours facile. Malgré tout, je crois en mon projet donc j'espère pouvoir mieux vivre bientôt !

11. As-tu un message à faire passer à ton public et à celles et ceux qui ne te connaissent pas encore ?

LMK : tout d'abord merci aux personnes qui m'écoutent, me soutiennent et intègrent ma musique à leur vie. Je reçois souvent des messages de personnes qui me disent que ma musique les accompagnent dans leur quotidien et c'est extrêmement gratifiant pour moi.

Pour les gens qui ne me connaissent pas encore, je vous invite à me découvrir en allant écouter Highlights !

Merci d’avoir accepté cette interview !

Réalisation de l’interview écrite -> Journaliste Pull-Up MAG : Elena Loup


#Actualitée #Artisteàsuivre #Partenaire #Interview

Abonnez-vous à notre site

2011/2019 Pull-Up MAG, All rights reserved.