google.com, pub-5905608555942578, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page
11752894879844641107.gif
Rechercher

Usain Bolt prépare un EP Dancehall et déclare que la carrière musicale n'est pas une blague !


Quelques semaines après avoir laissé tomber son single Living the Dream, qui a été rayé de la carte par Popcaan, Usain Bolt insiste sur le fait que sa carrière musicale n'est pas une blague, et cela sera prouvé lorsqu'il sortira son prochain EP, qui lui permettra de devenir une superstar internationale du Dancehall.



"Sur le plan musical, nous travaillons sur de nouveaux riddims qui seront bientôt abandonnés. Avec toute cette pandémie, nous n'essayons pas de précipiter les choses. Nous prenons notre temps pour nous assurer que la musique sort au bon moment, c'est donc l'objectif. Nous travaillons également sur un EP qui devrait être intéressant et à surveiller", a déclaré M. Bolt lors d'une récente interview sur Zip 103 FM.


L'annonce de l'EP avait été faite par son manager Nugent "NJ" Walker début janvier, lors d'une interview avec le journaliste Anthony Miller dans le cadre de l'émission hebdomadaire de la télévision jamaïcaine, The Entertainment Report.


Dans l'interview accordée à Zip FM, Bolt a déclaré que sa quête musicale pour dominer le monde sera lente et régulière, à l'instar de son ascension en athlétisme où il est devenu, au fil du temps, une superpuissance mondiale en matière de sprint.


"C'est l'objectif principal, vous savez, d'essayer de dominer non seulement le marché jamaïcain, mais aussi de pénétrer le marché international, mais comme je l'ai dit, cela prend du temps", a déclaré William Knibb.


"Nous essayons juste de prendre pied, de faire comprendre aux gens que nous ne sommes pas là pour plaisanter. Nous sommes sérieux à propos de la musique, donc nous allons juste prendre notre temps, tout comme en athlétisme, c'est une question de travail, de dévouement et de prendre notre temps. Nous ne voulons pas nous précipiter dans quoi que ce soit, faire des erreurs, donc nous allons prendre notre temps. Nous y arriverons. Nous croyons en nous-mêmes et nous croyons au produit que nous mettons sur le marché", a ajouté la jeune femme de 34 ans.


Ses déclarations selon lesquelles sa musique n'est pas une blague, pourraient être un mécanisme permettant d'éviter d'autres critiques d'agitation et de nomadisme, comme en 2017, lorsqu'après avoir pris sa retraite de l'athlétisme, il a tenté de lancer une carrière de footballeur professionnel avec plusieurs équipes de football en Norvège, en Allemagne et en Australie, avant de renoncer à ces projets et de déclarer début 2019 que sa vie sportive était terminée.


Le single Living the Dream de Bolt, qui est un collab avec NJ, a dominé l'actualité début janvier, après que Popcaan, après avoir écouté un extrait que le sprinter avait partagé sur Instagram, ait laissé entendre que NJ, qui faisait la plupart des voix, manquait de perspicacité musicale. L'Unruly Boss avait également demandé à Bolt d'aider "certains jeunes à développer un réel talent musical" parce qu'"ils sont très doués".


La chanson a également été raillé par Marlon Samuels, un joueur de cricket antillais à la retraite, qui a repris une vidéo d'un comédien local se moquant de la chanson et l'écartant comme étant de la "f-ckery".


Le sélecteur de musique Foota Hype avait cependant défendu Bolt, arguant que NJ ne devait pas être écarté pour ses efforts musicaux et qualifiant la critique de Popcaan comme un geste de recherche d'attention. Il a déclaré que Bolt faisait déjà du travail caritatif à travers la Jamaïque et que, comme les autres sportifs jamaïcains, il devrait être laissé à lui-même pour poursuivre toutes les entreprises qu'il veut, à son propre rythme, et dépenser son argent comme il le souhaite, tout comme Popcaan l'avait fait sans entraves.



En réponse aux sentiments de Popcaan, NJ avait également cherché à se défendre et à défendre Bolt lors de l'interview accordée par The Entertainment Report, affirmant que la chanson avait été enregistrée dans le but d'aider Rajah, un aspirant producteur, qui était le créateur du rythme Olympe Rosé, à réaliser ses rêves.


L'Olympe Rosé, qui a été produit par Bolt, comprenait une série de chansons mettant en scène ses amis Christopher Martin, Ding Dong, Munga Honorable, Dexta Daps et le footballeur international à la retraite Ricardo "Bibi" Gardner.


Les déclarations de NJ concernant le producteur, qui se trouve être le cousin du sprinteur Rajah "Plugs" Nelson, ayant la vie dure même après Olympe Rosé, étaient contraires à celles faites par Bolt dans une interview au tabloïd The Star en 2019, quelques mois après sa sortie. Bolt avait déclaré au tabloïd qu'Olympe Rosé se portait bien, car des sociétés internationales avaient contacté son équipe pour essayer d'obtenir les droits sur le rythme de danse du dancehall influencé par les pièges pour les jeux et les documentaires.


Entre-temps, le joueur de cricket jamaïcain Chris Gayle a également annoncé de sérieux projets de carrière dans le domaine du Dancehall. Il a sorti aujourd'hui une nouvelle chanson intitulée Blessings, sous l'égide de sa nouvelle société de production Triple Century Records.

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page