Beenie Man plaide non coupable pour une fête illégale !

Beenie Man, un vétéran de Dancehall, a plaidé non coupable ce matin devant le tribunal paroissial de St. Elizabeth, pour avoir enfreint les lois sur la gestion des risques de catastrophes et la réduction du bruit en Jamaïque. Le procès du chanteur débutera le 19 avril au tribunal paroissial. Beenie Man, de son vrai nom Moses Davis, a été condamné pour ces deux chefs d'accusation en relation avec une fête prétendument illégale dans le district de Shrewsbury, dans la paroisse de St Elizabeth, le 29 novembre dernier. La police s'est présentée à la fête, a dispersé la foule, et Beenie a été averti pour être poursuivi. La promotion par la chanteuse de 47 ans d'une fête de la Saint-Sylvestre en décembre a également provoqué la colère de la police dans la paroisse de St Elizabeth. Le 1er janvier, il a été convoqué dans un commissariat de la paroisse, où il a été accusé d'avoir enfreint les protocoles de la fête du 29 novembre. L'avocat de Beenie Man, Roderick Gordon, a expliqué aux médias en dehors du tribunal que l'artiste était "accusé de ne pas avoir obtenu la permission du surintendant, en violation de la loi sur la réduction du bruit, et il a été accusé de violation du couvre-feu, en violation de l'ordonnance de gestion des secours en cas de catastrophe". "Il a plaidé non coupable pour les deux infractions...nous attendons donc avec impatience ce procès", a ajouté M. Gordon. S'il est reconnu coupable d'avoir enfreint la loi sur la gestion des risques de catastrophes, Beenie Man risque une amende maximale d'un million de dollars et/ou une peine de 12 mois d'emprisonnement. Les personnes qui enfreignent pour la première fois la loi sur la réduction du bruit doivent payer une amende ne dépassant pas 15 000 dollars ou purger une peine de prison ne dépassant pas trois mois. Pour une deuxième infraction, ils peuvent être condamnés à une amende maximale de 30 000 dollars ou à une peine d'emprisonnement de six mois. En cas de récidive, ils peuvent être condamnés à une amende allant jusqu'à 50 000 dollars ou à une peine de 12 mois. Beenie était présent lors de la procédure et s'est adressé aux médias en dehors de la Cour. "Ils me font payer pour la musique, alors on vous fait payer pour la musique. Alors on leur parle de musique. C'est donc une affaire de justice, donc quand la procédure sera terminée, je vous dirai ce qui se passera", a-t-il dit. Lorsqu'on lui demande comment il se sent et s'il s'attend à un verdict positif, Beenie répond : "C'est toujours une atmosphère positive quand il s'agit de musique. Vous obtenez toujours un résultat positif". L'artiste primé aux Grammy Awards sortira son 19e album studio, Simma, dans le courant de l'année. Shaggy, Dexta Daps, Sean Paul, et Major Lazer sont parmi les stars attendues.

Beenie Man plaide non coupable pour une fête illégale !