Grange encourage les Jamaïcains à écrire et à publier leurs propres histoires

La ministre de la Culture, du Genre, du Divertissement et du Sport, Mme Olivia Grange, a encouragé les Jamaïcains à écrire et à publier leurs propres histoires. S'exprimant lors d'une célébration virtuelle de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur 2021, le vendredi 23 avril, Mlle Grange a déclaré qu'il est important d'écrire et "de raconter nos histoires à partir de nos perspectives uniques". "Nos auteurs de chansons sont des paroliers et beaucoup de nos musiciens sont des compositeurs et nos artistes visuels sont des conteurs d'histoires. Vous aussi, vous pouvez publier des livres", a-t-elle déclaré. La ministre a encouragé les écrivains à recourir aux dispositions de la loi sur le droit d'auteur et aux autres services offerts par l'Office jamaïcain de la propriété intellectuelle (JIPO), la Jamaica Copyright Licensing Agency (JAMCOPY), la Jamaica Association of Composers, Authors & Publishers Limited (JACAP), la Jamaica Music Society (JAMMS) et la Bibliothèque nationale de la Jamaïque (NLJ), pour protéger et promouvoir leurs œuvres. "N'oubliez pas de déposer une copie de votre œuvre à la Bibliothèque nationale, qui est le gardien des archives nationales des publications créées et numériques", a-t-elle déclaré. La célébration, qui s'est déroulée sous le thème "Lire... pour ne jamais se sentir seul", a été diffusée sur la page YouTube de la NLJ. Des auteurs jamaïcains, tant locaux que de la diaspora, ont lu des passages de leurs livres pendant l'événement. Se référant au thème, le ministre Grange a déclaré que les gens ont redécouvert les plaisirs de la lecture, en particulier pendant la pandémie de coronavirus (COVID-19), lorsqu'ils doivent s'éloigner de leur famille et de leurs amis. "Alors si vous vous sentez isolé, je vous encourage à lire pour ne jamais être seul", a-t-elle ajouté. Pour sa part, la directrice et représentante du bureau multipays des Caraïbes de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), le Dr Saadia Sanchez-Vegas, a déclaré dans un message que les livres sont "des fenêtres sur le monde et d'autres formes d'existence." "Le pouvoir des livres doit être pleinement exploité. Nous devons garantir leur accès afin que chacun puisse se réfugier dans la lecture et, ce faisant, être capable de rêver, d'apprendre et de réfléchir", a-t-elle déclaré. Mme Sanchez-Vegas a déclaré que les professions liées au livre, telles que les traducteurs et les éditeurs, doivent être protégées et leur valeur reconnue. "Ceci est d'autant plus pertinent en pleine pandémie de COVID-19, qui constitue une menace profonde et durable pour la culture", a-t-elle ajouté.

Grange encourage les Jamaïcains à écrire et à publier leurs propres histoires