Happy Birthday CLINTON FEARON !

Clinton Fearon est né près de Kingston, et s'est rapidement installé à Sainte-Catherine, une province rurale de la Jamaïque. Fearon a été fortement influencé par la musique de son église adventiste du septième jour. Il est retourné à Kingston à l'âge de 16 ans, où il a fondé son premier groupe, The Brothers. Errol Grandison, qui a rencontré Fearon pour la première fois dans le cadre de son travail avec The Brothers, lui a rapidement proposé de remplacer David Webber en tant que troisième membre de The Gladiators[1]. Il a rejoint le groupe en 1969, d'abord comme chanteur, puis comme bassiste et chanteur de fond après le départ de Grandison et de David Webber. Il est resté dans le groupe jusqu'en 1987, apparaissant souvent en tant que leader sur des chansons telles que "Chatty Chatty Mouth", "Rich Man Poor Man", "Get Ready" et "Let Jah Be Praised". Au cours de ces années, il travaille également comme homme de studio pour divers artistes, dont Coxsone, Lee Perry, Joe Higgs, Yabby You, Joseph Hookim et Prince Tony Robinson. À la fin des années 1980, Fearon a commencé à se sentir artistiquement surpeuplé après avoir joué pendant près de deux décennies avec le même groupe. C'est pourquoi Fearon a quitté le groupe et s'est installé à Seattle, Washington, après la tournée américaine des Gladiators en 1987, afin de lancer sa carrière solo. Son premier projet aux États-Unis, The Defenders, a connu un succès modéré avec le EP "Rock Your Bones" sorti en 1989. Le groupe a été de courte durée et s'est dissous en 1992. En 1994, Fearon réorganise sa vision musicale en formant The Boogie Brown Band. Le premier album du groupe, "Disturb the Devil", marque le début de la carrière solo réussie de Fearon et comprend Barbara Kennedy aux claviers, Lamar Lofton à la basse, Girt Bolo à la batterie et John Saba à la guitare. Il a suivi cette sortie avec une série d'autres albums produits par sa maison de disques naissante, Boogie Brown Productions. Parmi les sorties notables de Boogie Brown Productions, on trouve également Mi An' Mi Guitar, un album acoustique de 2005 qui remanie les enregistrements classiques des Gladiateurs tels que "Richman Poorman" et "Streets Of Freedom". Clinton Fearon a suivi Mi An' Mi Guitar avec son album Vision en 2006, qui est composé de longues chansons mélodiques qui complètent magistralement ses précédentes sorties en solo. En 2008, Clinton Fearon a sorti Faculty Of Dub, qui comprend toutes les musiques originales ainsi que sa propre basse, pour la première fois depuis près de deux décennies. Clinton Fearon partage son temps entre Seattle et la France, et continue à tourner avec le Boogie Brown Band. Son album Heart And Soul, sorti en 2012, a atteint la 20e place des World Music Charts Europe en août 2012[2]. En 2016, il a sorti l'album This Morning.

Happy Birthday CLINTON FEARON !