Les Emeteriens s'attaquent à la crise mondiale

Depuis sa formation à Madrid, en Espagne, il y a plusieurs années, le trio reggae, les Emeterians, n'a cessé de livrer des albums reggae avec une verve électrisante combinée à un mélange émouvant d'hymnes reggae roots lyriques, soulful et provocateurs. Les Emeterians sont composés des membres Maga Lion, Brother Wildman et Sister Maryjane. Ils sont convaincus que le monde a plus que jamais besoin d'une voix puissante de la musique reggae pour lutter contre les inégalités qui ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19. "Nous pensons que la musique reggae est et a toujours été une musique qui porte un message de droiture, socialement engagée pour combattre l'injustice et préserver les principes d'égalité. Nous croyons fermement que ce message est intemporel et qu'il continuera à encourager et à guider l'humanité pour qu'elle puisse enfin connaître un avenir meilleur", a déclaré Maga Lion. Les Emeterians ont constamment montré leur appréciation pour divers types de reggae sur des morceaux tels que le splendide "Love is the King" et le roots-rock, le joyeux "Positivity=Possibility", que l'on peut entendre sur leurs précédents albums. Le dernier album du groupe, Roots O'Clock, est sorti chez VPAL Music en 2019. La pandémie a obligé le groupe à annuler de nombreux concerts et à reporter la sortie d'un album acoustique. "Avec la pandémie, comme pour la plupart des artistes, tous nos spectacles ont été annulés. Nous venions de notre meilleure année jusqu'à présent, 2019, donc nous avions déjà réservé des festivals et prévoyons de nous rendre enfin aux JA et aux Etats-Unis en 2020. Nous voulions également sortir un album live acoustique en avril, que nous avons dû reporter. Mais cela nous a aussi affectés de manière positive dans le sens où nous avons pu travailler sur de nouveaux enregistrements. Nous avons également eu la chance de travailler sur plusieurs reprises avec Brian Travers de UB40, un nouvel album, le Lockdown Project", a déclaré Maga Lion. Les États-Unis viennent de connaître le mois le plus meurtrier de la pandémie, avec plus de 95 300 décès de Covid-19 en janvier. Cela représente une moyenne de plus de 3 070 décès par jour. La pandémie de coronavirus a rendu malades plus de 106,5 millions de personnes, selon les chiffres officiels. Cette semaine, au moins 2,3 millions de personnes sont mortes des suites d'un coronavirus. Le trio croit fermement qu'il y a un avantage à transformer la tragédie et la peur causées par la pandémie en une opportunité de croissance personnelle et même de renaissance. Il existe une multitude d'opportunités pour entrer en contact avec les fans et poursuivre la mission. Le trio fait actuellement la promotion de l'excellent single "World Crisis", qui a été produit par Frankie Music. Le single est distribué par VPAL Music et sera disponible sur toutes les plateformes numériques de téléchargement pendant le mois du reggae. "Nous avons également fait partie d'un beau projet appelé "Female Reggae Voices" avec beaucoup d'impératrices talentueuses du monde entier. La vérité est que la pandémie nous apprend combien la musique est importante pour tout le monde et combien les choses simples comptent. Nous pensons que l'industrie doit se réadapter, tout comme nous les artistes et les musiciens, et se réadapter à nouveau lorsque les concerts reprennent", a déclaré Sœur Maryjane. Le trio s'est fortement appuyé sur les médias sociaux pour maintenir une relation avec les fans. "Nous devions absolument nous concentrer sur nos médias sociaux et essayer d'accroître l'engagement avec nos fans. Nous avons beaucoup appris sur la façon de rendre les médias sociaux plus attrayants en créant de nombreux formats différents et en étant capables de fournir régulièrement du contenu intéressant à nos fans. En ce qui concerne les sessions Instagram Live, nous essayons d'en faire au moins une par mois, mais comme nous ne vivons pas tous les trois ensemble, il est parfois impossible de le faire en raison de l'isolement", a déclaré le frère Wildman. Le trio a participé à de nombreux festivals de streaming en ligne et à des collectes de fonds, et cherche de nouvelles façons de rester en contact avec sa famille musicale. Les Emeterians ont sorti Power of Unity, leur premier album, quatre ans après leur formation en 2004. En 2015, le trio a poursuivi avec son deuxième album, "Inna Different Style", qui a été suivi par The Journey en 2016, et leur quatrième album, "Roots O'Clock" en 2019. Les Emeterians se sont produits sur scène dans plusieurs grands festivals, notamment le Rototom Sunsplash à Benicassim, en Espagne, ainsi que lors de grands spectacles aux Baléares, au Portugal, en Allemagne et à Londres.

Les Emeteriens s'attaquent à la crise mondiale